vendredi 23 mars 2018

Journal #6 : Beast From The East

Aussi surnommé tempête Emma, elle a frappée l'Irlande début mars.








mardi 13 mars 2018

Journal #5 : Comté de Kerry

On parcourt toujours la Wild Atlantic Way, cette fois dans le sud-ouest du pays, dans le comté de Kerry.











dimanche 4 mars 2018

Journal #4 : Road-Trip

Etant plutôt incompétent en géographie et en tout ce qui concerne le repérage spatial sur carte, il peut y avoir quelques erreurs de localisation pour les photos ci-dessous.
Mais j'ai fais des efforts et pris en note les endroits visités, dans l'ordre chronologique, lors de ce road-trip de 4 jours le long de la Wild Atlantic Way (nord-ouest de l'Irlande).  Je pense donc qu'on devrait être bon.

Port

Port

Silver Strand Beach

Port

Localisation inconnue (ou plus exactement perdue)

Localisation inconnue (voir photo précédente)

Silver Strand Beach

Caves of Maghera

Sur la route, comté de Donegal

Caves of Maghera

mercredi 14 février 2018

Journal #3 : Belfast, Bray & Greystones

Quelques inédits dans l'article d'aujourd'hui, avec des images issues de deux voyages effectués en février.
Sachant que j'ai aussi toujours sous la main quelques pellicules, contenant toutes des photos d'Irlande, qui ne demandent qu'à être déposées dans le magasin le plus proche.

Les premières images ci-dessous constituent une sorte de mini-série réalisée au château de Belfast (Irlande du Nord, donc toujours sous administration du Royaume-Uni).







Pour ce qui est des autres, il s'agit d'une courte randonnée sur la côte depuis Bray (ville au Sud de Dublin), jusqu'à Greystones.





mercredi 24 janvier 2018

Journal #2 : Dans la rue

14 jours. Déjà 14 jours que je suis arrivé à Dublin (à la date à laquelle j'écris cet article en tout cas). Si vous vous posiez la question, oui : l'article précédent a été publié avec quasiment une semaine de retard. Comme quoi, j'ai bien fait de dire que je ne prévoyais pas de publications régulières.

JOURNAL : PARTIE 2

Évidemment, depuis la dernière fois, beaucoup de choses se sont passées. En vrac, j'ai par exemple emménagé dans ma colocation, commencé à suivre mes cours, bu dans de (trop) nombreux pubs, et plein d'autres choses qui ne sont pas franchement intéressantes à raconter ici. Je présume que ce que vous venez avant tout chercher sur ce blog sont les photos. Sans plus vous faire attendre avec une introduction interminable, on va donc passer à quelques images des derniers jours.
Vous l'aurez peut-être deviné par le titre et/ou si vous me suivez depuis mes débuts : j'ai profité du fait de vivre dans une capitale pour retourner à mes premiers amours : la photographie de rue. Il m'a fallu un peu de temps (j'y travaille encore) et quelques petits coups de stress pour arriver à nouveau à pointer mon appareil vers des inconnus.
Mais petit à petit, mes réflexes reviennent.... et j'avoue que j'en suis content.







Je profite aussi de cet article pour caler quelques autres images. Les deux premières ont été prises dans la ville portuaire de Malahide, et les autres viennent de Dublin.  





jeudi 18 janvier 2018

Journal #1 : 825 kilomètres

Ce n'est un secret ni pour ceux qui me connaissent personnellement ni pour ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux : depuis quelques jours (et jusqu'au mois de mai), j'ai déménagé à Dublin pour y poursuivre mes études en journalisme.
Combinant cette chance avec ma dernière obsession en date (oui, encore une) : l'écriture d'un journal de bord. J'avoue avoir été très enthousiasmé et poussé dans cette direction par Austin Kleon (qui conseille à tous les artistes d'en tenir un, et dont j'ai déjà parlé ici) ou ma lecture des journaux de David Sedaris ou Andy Warhol. Je dois aussi avouer qu'écrire (pratique que j'ai plus ou moins totalement abandonnée lorsque j'ai commencé la photographie il y a 4 ans), commençait à me manquer.
Plutôt que de garder toutes mes notes manuscrites secrètes, j'avais envie de vous faire partager mon quotidien via ce blog. Le principal intérêt étant aussi que la plateforme me permet d'intégrer des photos. Donc si vous n'avez pas envie de lire ma prose maladroite, vous pourrez toujours venir jeter un coup d’œil à ces articles pour le visuel.

Me connaissant, je préfère ne pas promettre de publications régulières, ni même donner une fréquence de publication. Je ne sais pas non plus combien de temps j'arriverais à tenir l'écriture de ce journal, on verra bien où tout cela nous mènera.

JOURNAL : PARTIE 1

Pour bien comprendre où j'en suis aujourd'hui, il faut retomber quelques jours en arrière. Le 9 janvier précisément. Je ne sais pas à quel moment en préparant mon voyage je me suis dit que transporter quasiment 35 kilos de bagages ne poseraient aucun problème. Comme n'importe qui doté d'un tant soit peu de bon sens peut le deviner : non, ça ne c'est pas très bien passé. Il faut bien comprendre qu'entre 7h du matin et 16h, j'ai pris : un train, le métro parisien, le RER B, un avion, un bus, un tram puis j'ai marché 25 minutes (ce qui m'a permis de découvrir la pluie Dublinoise), avant de pouvoir enfin m'écrouler dans ma chambre d'hôtel. 
Autant vous dire que je n'ai pas eu le courage de sortir mon appareil photo pendant cette première journée de voyage.

Malgré les courbatures le lendemain matin, voir le soleil et un immense ciel bleu par la fenêtre de ma chambre (qui, bon, donne sur un terrain vague mais c'est toujours mieux que rien), promet de me permettre d'explorer la ville plus longuement que lors de ma précédente soirée.


Comme tout bon nouvel arrivant qui se respecte, il fallait en profiter pour faire un pèlerinage touristique dans les lieux les plus populaires de la ville. Plus de 15 kilomètres marchés, jusqu'à ce que la brume commence à envahir la ville, le froid à s'installer et la nuit à tomber (ici, le soleil est couché dès 16h30).


Un bon point à noter : j'ai réussi à ne pas me faire klaxonner par des voitures. Oui, ici tout me perturbe ou m’impressionne, y compris le fait que je ne parvienne pas à me faire au sens de circulation avant de traverser une rue.


En parcourant mes images lors de la post-production, je me rend compte une fois encore qu'il me faut un temps adaptation de plusieurs jours avant de réussir à prendre des photos (ou du moins de bonnes photos) lorsque j'arrive dans un lieu qui m'est étranger. Dublin ne fait pas exception à la règle (même si j'y a déjà passé quelques jours en 2016).

Pour le troisième jour, je me décide à explorer les alentours de mon hôtel. Rien de bien intéressant à noter (je suis dans un quartier plutôt résidentiel), même si j'ai pu découvrir le National Botanic Garden. Avec la brume de début de soirée qui commençait à monter, l'ambiance générale était à la fois excitante et angoissante.



 Probablement l'une de mes images favorites de ces premiers jours

Sur le chemin du retour, en passant par l’habituel arrêt au Tesco, j'ai pu découvrir que non, les fruits vendus déjà coupés ne sont pas une légende. Et que oui, je suis assez stupide pour en acheter.
C'est sur cette anecdote que se conclue cette première entrée du journal.