jeudi 12 juillet 2018

Nouveau zine "Theories about Ireland" !

Contrairement à mon idée originale, j'ai choisi de publier une version numérique de mon zine "Theories about Ireland", ce qui me permet de le rendre disponible pour tous gratuitement.

Vous pouvez aller le voir en cliquant ici !

Je pense malgré tout faire un tirage très limité en version papier, en fonction des demandes. Si vous êtes intéressé ou que vous souhaitez plus d'informations, n'hésitez pas à m’envoyer un mail (remy.chanteloup@live.com), ou à prendre contact sur mes réseaux sociaux !

jeudi 5 juillet 2018

Clichés instantanés (simplement)

 "Vous devez vraiment connaitre quelque chose avant d'oser pointer [l'appareil] où que ce soit. Vous devez connaitre le sujet et savoir pourquoi vous le faites, même si ce n'est qu'instinctif."
Walker Evans, à propos du Polaroid SX-70

Motivé par la lecture de cette citation dans l'excellent bouquin The Photographer In The Garden publié chez Aperture, j'avais envie de partager à nouveau quelques photos sur films instantanés.




mardi 3 juillet 2018

Identité et storytelling

Encore une réflexion issue de la lecture de If You Want to Write de Brenda Ueland, même si je vais y apporter un peu de nuance cette fois-ci.
L'auteure nous dit que quoi que l'on fasse, notre personnalité finira toujours par transparaitre, par se révéler à travers nos œuvres créatives. Je suis on ne peut plus d'accord sur ce point, et c'est pour cela que je trouve dommage que certains artistes se plient à des désirs extérieurs (celui du public par exemple), et se "travestissent", en créant quelque chose dans lequel leur identité ne se retrouve pas.

Lyon, Janvier 2015


"Il ne faut jamais se mentir à soi-même. Non plus aux autres mais encore moins à soi-même." Dostoïevski

L'histoire quant à elle, se doit d'être pensée en amont. Ce que l'on veut raconter sera toujours plus important que les moyens de le faire. C'est surtout vrai en ce qui concerne l'écriture. Pour ce qui est de la photographie, je nuancerais quelque peu ce propos, car les moyens peuvent justement venir servir le storytelling : doit-on privilégier le noir et blanc pour donner une cohérence, un appareil moyen-format pour des négatifs au format carré, un panoramique (jeter un coup d’œil à ce projet de Josef Koudelka qui l'utilise à merveille ici), etc... 
Le matériel utilisé peut revêtir une importance non-considérable dans la réalisation d'un projet, même si certains photographes répugnent à en parler.

dimanche 1 juillet 2018

La peur du débutant

Lorsque l'on débute n'importe quelle activité créative, on est rapidement confronté à une peur tenace : celle de mal faire, ou de réaliser des erreurs que l'on regrettera plus tard si l'on persévère dans cette voie. Une peur qui peut être à ce point vive qu'elle nous empêche parfois de nous adonner à un exercice artistique.

L'une de mes premières images que j'apprécie encore aujourd'hui. 
Tours, octobre 2014.

Il est évident que quelques années plus tard, en regardant nos travaux du passé, on se demandera comme nous avons pu les faire. C'est mon cas, et je vous invite à regarder mon compte Flickr si vous voulez vous rendre compte de mes premières expérimentations en photographie (je n'ose pas les publier directement ici).
Faire des erreurs, se tromper est une bonne chose, et tout artiste se doit de passer par ces étapes. Et si vous n'êtes jamais satisfait par ce que vous produisez, cela veut dire que votre vision est à ce point étendue et lointaine que vous ne pouvez pour l'instant pas la rattraper. Cela ne peut que vous poussez à vous surpasse...

J'aime beaucoup cette citation de Van Gogh : "Si vous entendez une voix vous dire que vous ne pouvez pas peindre, alors peignez par tous les moyens, et cette voix deviendra silencieuse".

vendredi 29 juin 2018

jeudi 28 juin 2018

Retravailler "Libération Animale"

Je ne peux pas encore annoncer pourquoi, mais j'ai passé plusieurs heures ces derniers jours à retravailler ma série Libération Animale.
En plus de retoucher certaines images, j'ai aussi fouillé à nouveau dans mes dossiers d'archive (entre septembre 2016 et octobre 2017), et j'ai mis la main sur de bonnes images qui m'avaient échappés la première fois, et n'étaient jusque là pas présentes dans la sélection. Sur mon portfolio, vous pouvez donc retrouver une version plus élaborée de ce reportage, qui pour l'instant est celui que j'ai pris le plus de plaisir à faire !

mercredi 27 juin 2018

De l'inspiration et des idées créatives

J'ai récemment fini la lecture de If You Want to Write écrit par Brenda Ueland. Bien que ce livre ait été publié en 1983 et qu'il se concentre principalement sur l'écriture, j'ai trouvé un grand nombre d'idées intéressantes, et applicables encore aujourd'hui à tous les domaines créatifs.
J'ai donc prévu une série d'articles (3 probablement), qui chacun s'attacheront à un sujet différent que je pense utile de partager. Sachant qu'ils sont issus de mes notes mais aussi d'influences extérieurs. Je vous invite donc à lire l'ouvrage en complet si ces publications vous en donne envie.


Dès les premières pages, l'auteure détruit une idée préconçue, souvent ancrée profondèment dans nos esprits : oui, tout le monde peut-être original, en ayant quelque chose à dire. Pour elle, si l'on utilisait plus souvent notre imagination dans la vie quotidienne on n'en serait que plus heureux, que plus passionné.
Mais le processus créatif prend du temps, et racine non pas au moment où l'on accomplit l'action (écrire, prendre une photo, ...), mais des jours voire des mois avant lorsque simplement on imagine. L'inspiration vient lentement, silencieusement, et au moment où l'on s'y attend le moins. C'est pour cela qu'on ne prend souvent pas la peine d'écrire sur papier ce qui vient. Il ne sert à rien de se stimuler (avec du café ou en fumant par exemple), ce n'est pas ça qui fait venir les idées, ou au mieux vous en aurez quelques-unes, qui seront mauvaises.

Pour pallier à cela, ou simplement pour prouver à soi-même que l'on peut avoir de l'imagination et quelque chose à dire, Brenda Ueland propose des exercices simples. Par exemple, se mettre dans une pièce seul avec de quoi écrire. Pendant plusieurs minutes, on peut coucher sur le papier tout ce qui nous passe par la tête, ou encore plus simplement décrire ce que l'on voit (par la fenêtre, ...).
Faire de la marche à pied (pendant une heure sur 5 ou 6 kilomètres si notre forme physique le permet), sans téléphone ou en mode avion, est aussi un bon moyen d'obtenir de bonnes idées (voir Austin Kleon et ses remarques sur The demon hates fresh air).
Le problème aujourd'hui est que par notre constante stimulation, on déteste être seul avec nos pensées. Mais c'est ironiquement à ce moment là que l'on est le plus susceptible d'avoir de bonnes idées créatives....

lundi 25 juin 2018

dimanche 24 juin 2018

Journal #14 : île d'Oléron

Non, vous ne rêvez pas : j'avais bien prévu d'arrêter ce journal lors de mon retour d'Irlande. Mais je pense qu'il s'agit encore du meilleur moyen de regrouper ces publications irrégulières et sans réels liens entre elles. 
De plus, j'ai une réelle envie de continuer à mettre en avant de nouveaux travaux sur ce blog, où contrairement aux réseaux sociaux, je n'ai pas à me préoccuper des likes, du nombre d'abonnés, etc...
On repart donc pour un tour avec des photos de l'île d'Oléron prises au début du mois.



samedi 23 juin 2018

Les documentaires sur la photo (partie 2/2)

Dans cette seconde partie de ma série d'articles consacrée aux documentaires sur la photographie, je voulais mentionner des films qui, cette fois, sont au choix sortis en VOD, en DVD ou plus rarement au cinéma.

James Natchwey - War Photographer

James Natchwey est, pour de bonnes raisons, considéré comme l'un des photographes les plus importants de sa génération. En plus de faire des photos puissantes dans les conflits majeurs ou sur les points les plus sensibles du globe, il possède une éthique de travail irréprochable. Il se sert de ses images pour porter les témoignages de ceux qui vivent ses situations et qui ne peuvent le faire eux-mêmes. Comme le dit la phrase d'ouverture de son site internet "[...] Les évènements que j'ai enregistrés ne doivent pas être oubliés et répétés".



Corentin Fohlen - Un baptême du feu

Premier documentaire de cette liste réalisée par et consacrée à un français. Pendant plusieurs années, le vidéaste Jérôme Clément-Wilz a suivi Corentin Fohlen alors que celui-ci se retrouvait pour la première fois de sa vie en tant que photographe sur un champ de bataille.
Depuis, il s'est éloigné de la guerre (notamment pour se focaliser sur l'île d’Haïti comme on peut le voir dans ce documentaire), mais produit toujours un travail passionnant.
On y parle aussi plus largement de la nouvelle génération de photographes free-lance.

 

Sebastiāo Salgado - Le sel de la terre

Un film que j'ai eu la chance de voir au cinéma lors de sa sortie en 2014. L'occasion de prendre la véritable mesure de la grandeur des œuvres du photographe brésilien. Véritable ode à la nature et hommage à la Terre, ce documentaire (qui a remporté le César du meilleur documentaire en 2015), se doit d'être vu, et ce même si vous n'êtes pas un amoureux de la photographie.