mercredi 27 juin 2018

De l'inspiration et des idées créatives

J'ai récemment fini la lecture de If You Want to Write écrit par Brenda Ueland. Bien que ce livre ait été publié en 1983 et qu'il se concentre principalement sur l'écriture, j'ai trouvé un grand nombre d'idées intéressantes, et applicables encore aujourd'hui à tous les domaines créatifs.
J'ai donc prévu une série d'articles (3 probablement), qui chacun s'attacheront à un sujet différent que je pense utile de partager. Sachant qu'ils sont issus de mes notes mais aussi d'influences extérieurs. Je vous invite donc à lire l'ouvrage en complet si ces publications vous en donne envie.


Dès les premières pages, l'auteure détruit une idée préconçue, souvent ancrée profondèment dans nos esprits : oui, tout le monde peut-être original, en ayant quelque chose à dire. Pour elle, si l'on utilisait plus souvent notre imagination dans la vie quotidienne on n'en serait que plus heureux, que plus passionné.
Mais le processus créatif prend du temps, et racine non pas au moment où l'on accomplit l'action (écrire, prendre une photo, ...), mais des jours voire des mois avant lorsque simplement on imagine. L'inspiration vient lentement, silencieusement, et au moment où l'on s'y attend le moins. C'est pour cela qu'on ne prend souvent pas la peine d'écrire sur papier ce qui vient. Il ne sert à rien de se stimuler (avec du café ou en fumant par exemple), ce n'est pas ça qui fait venir les idées, ou au mieux vous en aurez quelques-unes, qui seront mauvaises.

Pour pallier à cela, ou simplement pour prouver à soi-même que l'on peut avoir de l'imagination et quelque chose à dire, Brenda Ueland propose des exercices simples. Par exemple, se mettre dans une pièce seul avec de quoi écrire. Pendant plusieurs minutes, on peut coucher sur le papier tout ce qui nous passe par la tête, ou encore plus simplement décrire ce que l'on voit (par la fenêtre, ...).
Faire de la marche à pied (pendant une heure sur 5 ou 6 kilomètres si notre forme physique le permet), sans téléphone ou en mode avion, est aussi un bon moyen d'obtenir de bonnes idées (voir Austin Kleon et ses remarques sur The demon hates fresh air).
Le problème aujourd'hui est que par notre constante stimulation, on déteste être seul avec nos pensées. Mais c'est ironiquement à ce moment là que l'on est le plus susceptible d'avoir de bonnes idées créatives....